logo

JMP-France
Journée Mondiale de Prière
"S'informer, prier, agir"

Notre page Facebook

Actualités

 

ImageParlons avec WDP Vanuatu, 23 octobre 2020

Alors que les préparatifs de la célébration JMP à Vanuatu 2021 ont commencé dans de nombreux pays, WDPIC a tenu une conversation en ligne avec WDP Vanuatu le 23 octobre 2020. Dans 7 régions, 26 participants de 13 comités WDP sont venus à la réunion «Parlons avec Vanuatu».

Les sœurs de Vanuatu ont réfléchi sur le thème de 2021 « Construire sur une base solide » et se sont informées sur les problèmes de malnutrition infantile, de violence contre les femmes, de l’impact du COVID-19 sur les îles et de leurs plans pour WDP 2021.

Annette Poitier, WDP Bahamas, a été invitée à offrir la prière d’ouverture, à laquelle elle a répondu avec gratitude pour faire partie d’un groupe qui prie. Dans sa prière, elle a remercié tous d’être ensemble de différents fuseaux horaires et a affirmé que nous savons que nous nous tenons sur une base solide lorsque nous sommes debout dans la prière.

«Construire sur une base solide, c’est vraiment un thème passionnant. Quand nous y réfléchissons, nous passons automatiquement à la devise de notre pays «En Dieu nous sommes». Sans Dieu, nous ne pouvons rien faire. Le développement de notre pays après 40 ans d’indépendance reflète notre conviction qu’en Dieu, nous nous tenons. En ces temps incertains, le thème devient très pertinent pour le monde et pour nous. Nous espérons que tous bâtiront leur fondation sur Dieu seul, et alors toutes choses seront ajoutées », a affirmé Cindy Vanuaroro, de WDP Vanuatu.

Grâce aux informations générales du pays et aux prières du culte, nous avons découvert certains des défis à Vanuatu, auxquels Ruth Dovo, WDP Vanuatu, a offert quelques mises à jour. Selon Ruth, Vanuatu connaît une double catastrophe: la pandémie COVID-19 et les conséquences du cyclone Harold de catégorie 5 qui a frappé les îles en avril 2020. La saison des cyclones s’étend d’octobre à mars, et bien que les gens soient résilients et préparés pour la saison, parfois la destruction est plus que ce qui était prévu. Aujourd’hui, les communautés touchées se rétablissent grâce au soutien des organisations et des églises.

Le Vanuatu est riche en ressources naturelles comme les terres fertiles et l’océan, mais certains enfants peuvent souffrir de malnutrition. Cela pourrait être résolu par l’éducation des parents, pour aider les familles à comprendre comment bien nourrir les enfants.

La pandémie COVID-19 a eu un impact considérable sur l’industrie du tourisme, laissant de nombreux chômeurs. Toutes les frustrations causées par cette situation économique se traduisent par la montée de la violence domestique. Cela étant dit, cette situation a également créé une opportunité pour le Vanuatu de retourner à ses racines agricoles. Maintenant, tout le monde fait de l’agriculture et du jardinage car on ne sait pas quand la situation du COVID-19 sera terminée. Les gens sont encouragés à avoir leurs propres jardins pour leur propre consommation et pour la commercialisation.

Lorsque Pollyanna Banga, WDP Vanuatu, a visité pour la dernière fois son île natale, elle était très excitée. Elle vient d’une des îles où un volcan est entré en éruption et les gens ont été évacués. Ils reviennent et s’installent, et les femmes et les jeunes jardinent. Ils ont recommencé à planter, et maintenant ils récoltent la récolte et en vivent. «C’est une bonne chose», dit joyeusement Pollyanna.

Ruth Dovo est reconnaissante de la réponse du groupe de travail gouvernemental au COVID-19. L’un des problèmes auxquels ils ont été confrontés était le rapatriement des travailleurs saisonniers d’Australie et de Nouvelle-Zélande, qui ont dû être mis en quarantaine pendant 14 jours. La politique a peut-être contribué à ce que Vanuatu soit considéré comme exempt de COVID-19, ce qui est très important, car les installations médicales sont trop limitées pour faire face à une épidémie.

Les représentants des comités WDP de l’Australie et de la Nouvelle-Zélande ont exprimé leur inquiétude face à l’impact de la fermeture des frontières du pays aux travailleurs saisonniers de Vanuatu, dont les familles dépendent d’eux.

En ce qui concerne les plans des célébrations de 2021, WDP Vanuatu a créé un comité de travail pour organiser plusieurs ateliers pour l’autonomisation des femmes, le culte, un défilé festif et un grand déjeuner avec des spectacles culturels. «Le Vanuatu est un pays chrétien», a poursuivi Ruth, «les femmes de l’église viennent donc prier et soutenir. Nous traversons constamment des défis différents, mais nous croyons en Dieu et savons que nous ne sommes pas seuls. Dieu est avec nous « .

Au milieu des incertitudes, une chose que nous pouvons dire avec certitude, « nous couvrons Vanuatu dans nos prières », a conclu Janice Soyer-Delaney, de WDP Tobago. WDPIC remercie tous ceux qui ont participé à la conversation, qui a été ajournée avec Ruth récitant le Notre Père dans sa langue maternelle de l’île de la Pentecôte.


– Rosangela S. Oliveira, Comité exécutif de WDPIC

 

POUR AVOIR DES INFORMATIONS SUR LES ILES VANUATU , ci-dessous 2 sites possibles à consulter

 

https://la1ere.francetvinfo.fr/nouvellecaledonie/recherche/Vanuatu
https://la1ere.francetvinfo.fr/monde/ocean-pacifique/vanuatu

 

 

 

Le journal international des célébrations 2020 , le Zimbabwe

 

Le Journal rend compte de la présence vivante de ce mouvement œcuménique mondial de prière éclairée et d’action priante. L’histoire de chaque pays aide à tisser la sagesse et l’enthousiasme que la célébration annuelle a suscité dans chaque partie du monde.

Merci à tous les comités nationaux / régionaux de la JMP qui nous ont envoyé le rapport annuel, qui a rendu possible la création de ce journal au cours d’une année très difficile. Il y a 93 pays rapportés dans le Journal de cette année!

Bien que la pandémie COVID-19 ait interrompu de nombreuses activités de la JMP, la majorité des comités ont pu accueillir au moins un service JMP en l’honneur et en soutien des femmes de la JMP Zimbabwe. Nous partageons ces histoires avec vous.

Cliquer ici pour le télécharger

https://worlddayofprayer.net/uploads/7/4/0/5/74052031/wdp_journal_2020_color.pdf

 

 

 

Le journal international des célébrations 2019 , La Slovénie

 

Chaque année, le bureau international édite un journal reprenant toutes les célébrations mondiales.

Il est  seulement en anglais, mais prenez le temps de le consulter.

De belles photos permettent de comprendre la dimension mondiale de notre mouvement.

 

Cliquer ici pour télécharger

https://worlddayofprayer.net/uploads/7/4/0/5/74052031/wdp_journal_2019_final.pdf

 

 

 

 

« JEUDIS EN NOIR »

 

En 2017 lors de l’assemblée mondiale, la JMP a décidé de s’associer à la campagne « Jeudis en noir » initiée par le Conseil Œcuménique des Eglises.

Il s’agit de s’habiller en noir chaque jeudi pour dire non à la violence et au viol.

 

En découvrant la situation des femmes au Zimbabwe, les atteintes à leur intégrité, les mariages forcés, la violence et les viols, cette campagne prend toute sa dimension.

Le noir représente ici la couleur de la résistance et de la résilience.

A notre tour, soyons, par nos mots et nos actions, des ambassadrices du respect, de la sécurité et de la justice pour les femmes, les filles, et les garçons.